Salsepareille

Salsepareille/Smilax

 

La plante:

Salsepareille, synonymes: granon des montagnes, liseron épineux, salsepareille d’Europe. La plante fait partie de la famille des smilacaceae.

Smilax est un grimpant épineux dont la longueur peut dépasser les 3 mètres quand il s’accroche sur les arbres de la forêt tropique méxicaine. On trouve la plante chez nous dans la région méditerranéenne et dans le Sud-Est.

L’une des propriétés particulières de la salsepareille est de lier les endotoxines. Les endotoxines sont des déchets qui se libèrent lorsque les bactéries meurent. Comme ces déchets sont toxiques on les nomme 'toxines'. Ce sont entre autres ces substances qui provoquent les réactions Herxheimer. La salsepareille a la capacité de lier ces endotoxines dans le sang pour évacuation par les émonctoires. Elle peut aider à diminuer les réactions inflammatoires de l’Herxheimer qui survient souvent de manière violente pendant les cures pour traiter Lyme, que ce soit les cures aux antibiotiques ou les cures aux remèdes alternatifs comme la cardère, le samento ou toute autre remède ou méthode provoquant de manière massive la mort des bactéries.   

 

Propriétés de la plante:

La salsepareille est une plante à action à large spectre. Elle possède de multiples propriétés tout à fait adaptées aux divers symptômes des maladies multisystémiques, telle que Lyme.

◊  Nous avons déjà évoqué sa capacité à lier les endotoxines qui se libèrent quand les spirochètes et les bactéries de la co-infection meurent ou sont détruites par le traitement.

◊ La salsepareille a une action antispirochetale, antibactérienne et antiparasitaire. Elle améliore et régule les fonctions immunitaires. Quand nos défenses se sont emballées,  elle les calme ; quand les défenses sont trop faibles, elle les stimule.

 La salsepareille agît contre la borrélie, mais également contre beaucoup d’autres bactéries pathogènes, des parasites, des virus et des champignons.

 La salsepareille protège notamment le foie et les nerfs, agit positivement sur les problèmes rhumatologiques et les fatigues.

 Son emploi est utile dans les cas suivants :

  • réaction Herxheimer
  • neuroborréliose, « brain fog » (sensation de « brouillard » dans le cerveau),  confusion mentale
  • inflammations arthritiques, arthrite de Lyme
  • affections cutanées dues à Lyme
  • en complément d’une cure de teinture mère de cardère et/ou d’autres plantes traitant Lyme 
  • si vous suivez le protocole de Buhner

 

 Posologie, utilisation : 

Cure légère : La première semaine : 5 gouttes, 3 fois par jour, les semaines suivantes 10 gouttes, 3 fois par jour.

Cure moyenne : Le premier jour : 5 gouttes, 3 fois par jour, le deuxième jour 6 gouttes, 3 fois par jour, le troisième jour 7 gouttes, 3 fois par jour, ensuite une goutte de plus par jour, jusqu’à atteindre 15 gouttes, 3 fois par jour.

Cure intensive : Commencer comme pour la cure moyenne par 5 gouttes, 3 fois par jour, et augmenter en ajoutant une goutte de plus par jour, jusqu’à atteindre 20 gouttes, 3 fois par jour.

Il est conseillé de boire de grandes quantités d’eau lors de la cure (minimum 3 litres par jour pour un adulte) et de veiller simultanément à faciliter l’élimination des toxines et le drainage en prenant un chélateur comme la Chlorella ou le ZeoSacF, par exemple.

Durée de la cure :

La cure de Salsepareille peut se prolonger aussi longtemps que nécessaire. Vos symptômes déterminent la durée de la cure. En tous les cas, il est conseillé de la prolonger d’au minimum deux mois une fois la dose maximale (en fonction de la cure choisie) atteinte.

La teinture mère de la salsepareille est extraite du rhizome de la salsepareille.

Ces informations ne remplacent en aucun cas l’avis de votre médecin ou praticien de santé. 

Où se procurer de la teinture mère de salsepareille/smilax?

Pour savoir où trouver la teinture mère de salsepareille/smilax, nous vous invitons à nous contacter au moyen du formulaire de la fenêtre sur le côté droit de cette page.

 

 

 

Lyme Alternatif

La maladie de Lyme, l'approche alternative